De déchets en objets : bricoler avec le débordement, Toulouse les 29 et 30 juin 2015

bandeau_nx_finalQue ce soit au sein des sociétés industrialisées marquées par une pléthore de biens et par le gaspillage, comme au sein des sociétés marquées par la pauvreté et la pénurie de ressources, on observe de nombreuses pratiques de récupération, de tri, de recyclage et de transformation des déchets. Or, ces usages particuliers de la culture matérielle, qui donnent une deuxième vie à des matériaux devenus inutiles ou inutilisables, suppose des changements de pratiques, la création (ou la réappropriation) de savoir-faire singuliers, mais aussi des emprunts, des métissages si ce ne sont de véritables renversements symboliques, au sein des systèmes de valeurs des sociétés concernées. La question détritique s’impose à cet égard comme un champ fertile de la réflexion anthropologique.
Dans la continuité des travaux engagés au sein du GDR « Deuxième Vie des Objets », cet atelier s’intéressera à ce que certains usages seconds d’artéfacts disqualifiés peuvent révéler des transformations les plus contemporaines de nos sociétés. En effet, l’omniprésence parfois envahissante des déchets révèle désormais toute son ambivalence parce qu’elle constitue à la fois un marqueur de crise (notamment, celle de l’économie matérielle des sociétés capitalistes), et l’indice d’une abondance qui stimule la création et oblige à l’innovation. La confrontation quotidienne à ces restes constitue ainsi, peut-être, une expérience anthropologique universelle : celle de la rencontre avec l’excès et la démesure.

Cet atelier co-animé par : Elisabeth Anstett, Aurélie Dehling, Baptiste Monsaingeon, Nathalie Ortar et Fanny Pacreau se tiendra dans le cadre du colloque de l’AFEA qui se tiendra à Toulouse du 29 au 2 juillet 2015


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search