Demi-journée d’étude : “Usages de la ruine”, 27 novembre

Pierre-Henri de Valenciennes, Paysage avec ruine, ca. 1782-1785, huile sur toile, 41,91 x 57,15 cm, Los Angeles, LACMA.

Pierre-Henri de Valenciennes, Paysage avec ruine, ca. 1782-1785, huile sur toile, 41,91 x 57,15 cm, Los Angeles, LACMA.

Type : demi-journée d’étude.
Date : 27 novembre 2015 de 10h à 12h45.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne.
Direction scientifique :  Pierre Wat.

Usages, pour dire que la ruine, au-delà du motif, est employée par les artistes, à la période contemporaine, comme un matériau, voire une forme en creux susceptible d’être investie par des enjeux symboliques divergents.

 
10h
Alain Schnapp, professeur, Université Paris I Panthéon Sorbonne
« Robert des ruines » : le peintre face aux monuments antiques.
10h30
Pierre Wat, professeur, Université Paris I Panthéon Sorbonne
Sta viator : Pierre-Henri de Valenciennes ou le paysage comme lieu où l’on foule la ruine.
11h
Nathan Réra, maître de conférence, Université de Poitiers
Tourisme noir ? La photographie contemporaine à l’épreuve des ruines du désastre.
11h30
Discussion
12h
Monica Preti-Hamard, Musée du Louvre
Présentation et visite de l’exposition Les villes détruites de Maarten van Heemskerck (Inha, galerie Colbert, salle Roberto Longhi) par l’une des commissaires de l’exposition.

 

LES RUINES COMME TEXTE – LE TEXTE COMME RUINE

L’Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM – ENS/CNRS) et l’École nationale supérieure des beaux-arts (Ensba) se sont associés dans un programme de recherche sur la problématique des ruines (histoire de l’art, cinéma, photographie, littérature, esthétique…). Faisant appel aux savoirs de plusieurs disciplines, il vise à explorer cette question au-delà de l’univers occidental. Soutenu par Paris Sciences et Lettres University (PSL), ce projet comprend une série de journées d’étude qui se tiendront dans différents établissements partenaires de juin 2015 à avril 2016.
Équipe permanente :
Gabrielle Andries (ITEM/ENSBA) ; Pierre-Marc de Biasi (ITEM) ; Pascale Cugy (Université de Rennes 2) ; Déborah Laks (Centre allemand d’histoire de l’art) ; François-René Martin (ENSBA/ITEM) ; Alain Schnapp (Université Paris I) ; Pierre Wat (Université Paris I)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.