Vide-Greniers aux éditions Créaphis.

L’ouvrage que le photographe Philippe Gabel et l’anthropologue Octave Debary viennent de consacrer aux vide-greniers, éclaire et illustre tous les enjeux (mémoriels, économiques, sociaux) qui animent l’un des espaces privilégiés où se tisse la deuxième vie des objets.

Extrait : “De dimanche en dimanche, les vide-greniers se sont multipliés et généralisés partout en France et ailleurs, à la ville comme à la campagne, en banlieue comme dans les quartiers chics. Ces pratiques de vente et d’achat d’objets de « seconde main » ont considérablement augmenté depuis le début des années 1980 : brocantes, kermesses, ventes de charité « bon enfant » sont peu à peu devenus des moments de systèmes d’échanges complexes, des lieux où se joue une véritable économie parallèle.

Musées de plein air où se bricolent les mémoires, les vide-greniers génèrent des espaces et un temps propices à la rêverie mais aussi à l’échange de valeurs tant symboliques que pratiques. Le flâneur se laisse prendre par la nostalgie des vieux objets, le chineur recherche la bonne affaire pour compléter une collection en cours, l’étudiant ou le couple de retraités tel objet d’usage encore en état de fonctionnement. Retraçant cette histoire, qui est aussi l’histoire d’un mot, l’anthropologue accompagne ici le photographe sur ce territoire éphémère, petit théâtre mobile de l’intime, des vide greniers (ici essentiellement à Paris et dans le Morvan).
Cette photographie à la fois humaniste et insolite, traduisant avec tendresse la joie de s’approprier (ou se réapproprier) un peu de ce qui a disparu, n’est pas dépourvue de surréalisme Des « textes objets », dont celui du sociologue américain Howard S Becker qui s’est ici prêté au jeu à partir d’un objet qui lui est cher, font écho à des scènes de rue et à des portraits de chineurs qui tiennent en main leur trouvaille
.”


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.