Du rebut à la ressource

Une série de publications à télécharger sur le site de l’AFD:

La quantité de déchets produits dans le monde explose : celle-ci devrait augmenter de 69 % entre 2012 et 2025, selon une étude publiée par la Banque mondiale. Cette progression, liée à la croissance démographique et urbaine, est plus forte dans les pays du Sud. Or, les municipalités de ces pays manquent souvent de moyens. Dans les années 1990, des réformes ont tenté d’améliorer la gestion des déchets en expérimentant la délégation de service public et en modernisant les équipements. Leur succès mitigé ainsi que la conscience d’une dégradation de l’environnement et du climat ont conduit dans les années 2010 à de nouvelles orientations. L’heure est aujourd’hui à la promotion de l’économie circulaire (cf. Objectif de développement durable n° 12). Dans ce cercle vertueux, les déchets ne sont plus des rebuts mais des ressources, qui pourraient devenir lucratives. Comment la valorisation recompose-t-elle les jeux d’acteurs ? À qui profitent les bénéfices ? Quelle concurrence entre récupérateurs artisanaux et recycleurs industriels ? Quels outils et principes pour la régulation des activités de valorisation ?
De Buenos Aires à Lomé, en passant par Port-au-Prince et Casablanca, l’ouvrage interroge les recompositions du secteur des déchets et l’articulation entre gestion d’un service public et marchandisation de la valorisation. Cette tension est envisagée selon quatre perspectives : (i) la confrontation entre logiques sociales et rentabilité économique ; (ii) l’insertion spatiale des activités de recyclage dans les espaces urbains ; (iii) la contribution des revenus de valorisation au financement du service public ; (iv) la promesse environnementale d’un recyclage infini des objets et des matières.

scientific director : Sylvy Jaglin, Lise Debout, Irène Salenson

https://www.afd.fr/fr/du-rebut-la-ressource

À travers son appui à la Ville de Lomé, l’AFD envisage concilier croissance urbaine et climat par l’assainissement de l’environnement de vie des populations et l’amélioration de la gestion des services urbains essentiels.

https://www.afd.fr/fr/ameliorer-la-gestion-des-dechets-menagers-et-des-services-urbains-lome

L’Agence française de développement (AFD) a piloté, avec Le Mans Université, l’association Gevalor, Urbananalyse et ALBWaste, le programme de recherche ORVA2D (Organisation de la valorisation des déchets dans les villes en développement), afin de mieux comprendre le modèle économique des filières de valorisation des déchets et d’émettre des recommandations. Ce programme a porté sur six cas d’étude : Antananarivo, Bogotá, Delhi, Lima, Lomé et Surabaya.

https://www.afd.fr/fr/les-dechets-combien-ca-coute

L’AFD soutient la municipalité d’eThekwini dans la mise en place de solutions novatrices et alternatives pour la gestion des déchets. Le projet consiste à récupérer le méthane émis par la fermentation des déchets et à l’utiliser pour produire une électricité propre, tout en réduisant l’impact de ces décharges urbaines sur le changement climatique. 103 puits de captage ont été construits et répartis sur les trois décharges ; ces puits sont reliés à une centrale qui, en brûlant le méthane, fournit de l’électricité. La centrale est raccordée au réseau de distribution d’électricité de la municipalité.

Le projet, géré par Durban Solid Waste, l’organisme municipal chargé de la collecte et de la gestion des déchets, bénéficie de la vente de crédits carbone.

https://www.afd.fr/fr/produire-de-lenergie-propre-partir-de-dechets

Dans les pays du Sud, les modes de gestion des déchets non centralisés se développent : précollecte communautaire, recyclage, économie circulaire à l’échelle microlocale.

https://www.afd.fr/fr/dechets-urbains-entre-gestion-decentralisee-et-communs


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.