Quand la grande distribution se met à la collecte d’habits usagés

L’enseigne Monoprix s’est très tôt orientée vers une démarche de développement durable en proposant des produits issus de l’agriculture biologique alimentaires comme vestimentaires, puis en communiquant sur la recherche de circuits courts.  Pour la deuxième année l’enseigne collecte des habits usagés pour le compte de l’association Emmaüs.

Qu’il s’agisse d’un coup publicitaire destiné à conforter la côte de la marque auprès d’une clientèle de centre ville sensibilisée au développement durable où d’un véritable changement dans la conception de la distribution et du cycle de vie des objets, qu’une enseigne communique autour de La seconde vie des produits ne peut que nous intéresser comme phénomène social émergeant.

A suivre donc…


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search