Étiqueté : archéologie

Restes, déchets et poubelles (du Paléolithique à nos jours)

Journée d’étude organisée par Philippe Boissinot, le pôle toulousain de l’EHESS et l’UT2J, en collaboration avec le laboratoire TRACES 14 mars 2019 Une définition maintenant un peu datée de l’archéologie l’associait aux vestiges des civilisations passées, affirmant que l’archéologue menait (en quelque sorte) une analyse des poubelles d’antan, lesquelles...

Restes, déchets et poubelles (du Paléolithique à nos jours)

Journée d’étude organisée le 14 mars 2019 par Philippe Boissinot, le pôle toulousain de l’EHESS et l’UT2J, en collaboration avec le laboratoire TRACES Une définition maintenant un peu datée de l’archéologie l’associait aux vestiges des civilisations passées, affirmant que l’archéologue menait (en quelque sorte) une analyse des poubelles d’antan,...

Paru: Archaeologies of Waste (Sosna & Brunclikova 2017)

L’ouvrage de Daniel Sosna et Lenka Brunclíková, Archaeologies of Waste, encounters with the unwanted, paru en 2016 aux éditions Oxbow Books, est désormais accessible en paperback. Pour plus d’informations, voir le site de l’éditeur et le résumé qui y figure, reproduis ci-après. https://www.oxbowbooks.com/oxbow/archaeologies-of-waste.html  Elisabeth AnstettMore Posts

La dialectique des restes : circulation, trafic et appropriation des vestiges archéologiques au Pérou

Soutenance de thèse d’Emanuela Canghiari, doctorante LAHIC/IIAC – EHESS Samedi 7 avril à 9h, en salle 2, à l’EHESS (105 Bd Raspail, 75006, Paris). Résumé Le but de cette recherche ethnographique, menée au Pérou à partir de 2008, est de restituer les pratiques, les discours moraux et...

Recyclage des déchets végétaux pour l’industrie au IIIe siècle de notre ère – L’exemple de la production des amphores à huile d’Andalousie

Les recherches sur l’oléiculture antique commencées en 2013 dans le bassin du Guadalquivir (province de Séville, Andalousie, Espagne), par une équipe franco-espagnole du laboratoire Archéologie des Sociétés Méditerranéennes (ASM, UMR5140, CNRS / Ministère de la Culture et de la Communication / Université Paul Valéry Montpellier III)*, de l’Université de Séville et de la Casa de Velazquez-Madrid, dans le cadre du Labex Archimede, ont permis de recueillir les preuves de l’utilisation massive des résidus de production d’huile comme combustible pour les fours à amphores.

Vient de paraître: “Objets irremplacables”

“Objets irremplacables” Techniques et cultures, N° 58 – 2012/1

Sous la direction de Sandra Revolon, Pierre Lemonnier et Maxence Bailly

Les objets les plus divers peuplent notre quotidien, certains sont strictement utilitaires, modestes, d’autres précieux et ostensibles, d’autres encore sont de statut incertain, hybrides, compliqués, inclassables. Certains clivent nos différences de sexe ou de statut social, mais au-delà des différences culturelles, en existe-t-il qui peuvent être taxés « d’irremplaçables » par les sociétés qui les mobilisent ? Archéologues, anthropologues et historiens soulignent ici les aspects physiques et idéels de ces objets choisis et explorent les contextes dans lesquels ils l’acquièrent. Sont alors révélées la logique des relations sociales et celle des procédures matérielles qui créent des objets uniques et indispensables, les ruses déployées pour remplacer l’irremplaçable…